Burkina Faso : « La cryptomonnaie n’est pas de la cybercriminalité » (Police)

Burkina Faso : « La cryptomonnaie n’est pas de la cybercriminalité » (Police)

Le séminaire de sensibilisation au profit des Hommes de médias a pris fin ce mercredi 11 août 2021 à Ouagadougou. Durant deux jours, les journalistes ont été sensibilisés sur la cybercriminalité et les éléments en lien avec ces actes. 

La cybercriminalité, les modes opératoires les plus courants,  le mécanisme de signalement en cas de cybercriminalité sont entre autres les sujets qui ont été abordés au cours des 72h de séminaire sur la cybercriminalité.

Selon le lieutenant de police Mahamadou Dao, chef de service de la lutte contre la cyber-escroquerie, les modes opératoires les plus courants sont l’escroquerie à la sève de Moringa, l’arnaque liée à la  vente et l’achat en ligne, le chantage et le piratage ainsi que la tontine en ligne.

« Le  plus gros montant de l’escroquerie à la sève de moringa s’élève à 104 millions de F CFA », a confié le lieutenant de police Mahamadou Dao

notreactu.net

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *